Une épreuve dans Fort-Boyard jugée « caricaturale et stigmatisante »

Une épreuve dans Fort-Boyard jugée « caricaturale et stigmatisante »

Le CSA met en garde France 2

Le 24 juin dernier, France 2 avait diffusé une séquence intitulée « l’asile ». Elle mettait en scène l’un des participants, en camisole de force, qui devait s’échapper d’une cellule capitonnée. Plusieurs associations et collectifs, dont SOS Psychophobie, ont dénoncé dans une pétition « une représentation dévalorisante et stigmatisante des personnes psychiatrisées et hospitalisées en psychiatrie. […] A l'heure où de nombreuses associations d'usager.e.s de la psychiatrie attirent l'attention sur les abus et maltraitances médicales entourant la contention et l'isolement, une telle représentation contribue à banaliser ces pratiques en les transformant en spectacle. » Le texte a recueilli plus de 2.600 signatures.

 

Alexia Laroche-Joubert, la productrice de l'émission, avait répondu : « Heureusement, les camisoles de force et les cellules capitonnées n'existent plus, cela appartient à l'imaginaire. Fort Boyard est un univers de mystère, de fantasme et complètement fictionné. »

 

Le CSA a réagi aujourd’hui en rendant publique une « mise en garde » à France Télévisions. Le gendarme de l’audiovisuel « a regretté la diffusion d'une telle épreuve dans cette émission familiale et emblématique du service public » et a rappelé que, selon son cahier des charges, le groupe audiovisuel public est tenu de veiller « au respect de la personne humaine et de sa dignité » et de contribuer « à la lutte contre les discriminations et les exclusions de toutes sortes ».


A lire également

Thierry Ardisson visé par le CSA

Une séquence qui fait polémique

Amende CSA : les réactions de Cyril Hanouna et de C8

« Les recours seront bien entendus lancés »

Le CSA décide de ne pas sanctionner TPMP

Dans l’affaire « porno » de Matthieu Delormeau

TPMP : Les vraies raisons du départ d’Enora Malagré.

Elle s’est expliqué dans TéléObs « Les derniers temps, j’y allais la boule au ventre. »

Les fortes sanctions du CSA contre Touche Pas à Mon Poste.

Une perte sèche de 3 à 4 millions d’euros de publicité.

« Affaire Hanouna » : Catherine Laborde répond à sa sœur Françoise.

Elle a jugé les propos de sa sœur « désobligeants ».


0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur MFM Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios