Calogero se confie sur ses débuts difficiles

Calogero se confie sur ses débuts difficiles

"On disait que je ne ferai jamais rien de ma vie"

Calogero est aujourd'hui l'un des chanteurs préférés des Français, mais tout n'a pas été si facile pour lui. De ses professeurs aux professionnels de l'industrie musicale, très peu ont tout de suite cru au pouvoir de ses chansons. L'artiste se confie comme très rarement...

Récompensé à de nombreuses reprises, son nouvel album "Liberté chérie" a déjà séduit plus de 200.000 fans, l'artiste a été auréolé du Grand prix SACEM de la chanson française (créateur-interprète). «Je suis toujours très fier de recevoir un prix puisque je n'ai jamais eu de bonnes notes ou de prix à l'école. Recevoir des prix qui correspondent au métier que j'ai voulu faire, j'en suis fier» a-t-il déclaré. 

Une revanche sur l'enfance ? « Ce n'est pas une revanche mais quand même, comme plein de gens, les profs disaient à mes parents : "Il ne fera jamais rien de sa vie". Donc un peu... Il y a un truc comme ça. Ça peut détruire un gamin de dire ça » a-t-il confié sur le plateau de "Quotidien".

Mais Calogero n’a jamais abandonné et s'est accroché à ses rêves. «J'ai commencé très jeune, à 16 ans. Je suis sous contrat depuis que j'ai 17 ans. C'est fou ou pas ? C'est dingue !» s'est rappelé l'interprète de "Fondamental". 

Quand il s'est lancé dans sa carrière solo en 1999, tout n'a pas été si simple pour lui malgré les apparences. "Quand je suis arrivé avec mon premier album "Au milieu des autres", tout le monde me donnait son avis - normal - et certains disaient : "Il n'y arrivera jamais car il a le cul entre deux chaises". Mais c'est exactement pour ça que j'y suis arrivé ! " a révélé Calogero.



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur MFM Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios